Les directions spécialisées

La DGAFP

La direction de la fonction publique a été créée par l’ordonnance du 9 octobre 1945, avec pour mission de concevoir et de mettre en place une politique d’ensemble de la fonction publique, en particulier dans le domaine des ressources humaines. Elle est devenue la direction générale de l’administration et de la fonction publiqueen 1959.
Un décret, en date du 22 décembre 2016, est venu consacrer son rôle de DRH de l’État, en renforçant sa mission de pilotage et decoordination de la politique des ressources humainescommune à l’ensemble de la fonction publique.

Le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) a laissé place à la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) et à la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC).

La DITP

Depuis sa création (décrets du 20 novembre 2017 mettant en place une nouvelle organisation pour la transformation publique et numérique) la DITP est placée sous l’autorité du ministre de l’Action et des Comptes publics, chargé de la réforme de l’Etat. Elle accompagne les ministères et les administrations dans la conduite de la transformation publique de l’Etat. Elle coordonne le programme Action Publique 2022 et pilote des projets interministériels novateurs. Découvrez cinq actions phares!

La DINSIC

La DINSIC est une direction placée sous l’autorité du Premier ministre, au sein de l’administration publique française, chargée de coordonner les actions des administrations en matière de systèmes d’information. Elle accompagne les ministères dans leur transformation numérique, conseille le gouvernement et développe des services et ressources partagées comme le réseau interministériel de l’État, FranceConnect Identité,data.gouv.frou api.gouv.fr.

Le CGET

Le Commissariat général à l’égalité des territoires un service de l’État est issu du regroupement de la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (Datar), du Secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) et de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé). Il est placé sous l’autorité du ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Il appuie le Gouvernement dans la lutte contre les inégalités territoriales et le soutien aux dynamiques territoriales, en concevant et animant les politiques de la ville et d’aménagement du territoire avec les acteurs locaux et les citoyens.

Ses champs d’intervention sont interministériels : accès à l’emploi, aux soins et aux services au public, cohésion sociale, inclusion numérique, aide aux mobilités, attractivité économique, transitions écologique et numérique, redynamisation des territoires fragiles et des centres-villes en déprise…

Par ses missions le CGET contribue largement à rapprocher les acteurs publics à tous les niveaux. Il permet également une action territoriale concertée en articulant au mieux les services publics afin de répondre aux usagers efficacement.